Isa Fabre : la kiteuse nomade digitale

Posté par

sarah, le 4/08/17

Isa Fabre : la kiteuse nomade digitale

Elle kite, elle voyage à travers le monde, elle monte des vidéos, et est devenue experte en drone... Elle a monté sa marque de textile, fait du trail, du crossfit, du VTT, du canyoning... On l'admire, et on se reconnait dans pas mal de ses principes et de ses valeurs, donc on a eu envie de vous la présenter plus en détails (même si bon nombre d'entre vous la connaissez déjà!) :   Isabelle Fabre, ce petit bout de femme pleine de vie, au sourire  immense et à l'énergie débordante :)



Hello Isabelle, est-ce que tu peux te présenter rapidement? 

Isabelle, 30ans, j’habite Nice…. de temps en temps ! Je suis aujourd’hui ce qu’on appelle une Nomade digitale :  je parcours le monde avec mon ordinateur, travaillant ainsi à distance dans un bureau qui est chaque jour différent. 

 

Tu as tout plaqué il y a quelques années pour changer de vie, et te recentrer sur toi-même, quelles sont les difficultés que tu as ressenties, et surtout les enseignements que tu en as tiré? 

« Dans ma vie d’avant », comme j’aime le dire, j’étais ingénieur à Nice dans une grosse boite d’informatique. Je gagnais très bien ma vie, mais je menai une vie désespérément égoïste : tout tournait autour de la rentabilité, de la productivité… Je ne respectais plus mes valeurs, et du coup au fond, j’étais malheureuse.

Et puis un jour, j’ai tout plaqué, et je suis partie en Australie : le plan, c’était de revenir au bout de 6 mois/1 an, et reprendre ma petite routine confortable d’ingénieur. 
Mais heureusement, la vie ne suit jamais le plan. 

Une fois à l’autre bout du monde, j’ai trouvé ça super difficile : tous les jours j’étais pleine de doutes. J’avais vraiment peur de faire fausse route, de devenir trop déconnectée du monde, de ne pas pouvoir revenir en arrière. Et surtout, au fond de moi, je savais que je ne voulais pas revenir à ma vie d’avant.  

Le « un an » de voyage a commencé à se transformer en « 18 mois ». Régulièrement je revenais en France et je passais des entretiens pour des postes d’ingénieur, en grande indécise que j’étais, juste pour me rassurer je crois. Et puis au dernier moment, je refusais le poste, et je reprenais un billet d’avion !

En parallèle de mes voyages, j’ai aussi passé est un bilan de compétence : c’est lui qui m’a vraiment aidé à y voir plus clair. J’ai réalisé que j’avais surtout besoin de déculpabiliser. Je trouvais ça limite honteux de faire ce dont j’avais envie, et non ce dont pourquoi j’avais durement étudié.

Je parcours maintenant le monde avec mes kites et mon drone, à la recherche du vent, et j’essaye de ramener à chaque fois les plus belles images possibles, pour inspirer, évader, faire rêver, et peut être aussi, donner ce petit coup de pied au cul qui m’a fait tellement de bien et qui a changé ma vie ! 

A coté, je suis ce qu’on appelle une Nomade Digitale. Je travaille à distance, sur un sujet qui me tiens à cœur : la promotion du sport au féminin. J’ai ma marque textile et j’organise des rassemblements féminins de course à pied !

 

Est-ce que tu referais les mêmes choix? Et quels conseils conseils donnerais-tu à quelqu'un qui voudrait se lancer dans une nouvelle aventure, mais qui n'ose pas? 

Partir voyager autour du monde, est-ce vraiment de la folie?
C'est sûr qu'à première vue, prendre son sac à dos et quitter un boulot bien payé semble déraisonnable. Mais finalement, est-ce vraiment cela la folie?

N'est-il pas fou, celui qui passe sa vie à son bureau, à s'imaginer les rêves qu'il pourra peut-être accomplir plus tard?
Je pense qu'on n'a qu'une seule vie, que les rêves n'attendent pas.

Ce choix, il a été très difficile à faire. Mais pour rien au monde je ne reviendrai en arrière.

Il y a plein de gens malheureux dans leur vie professionnelle, et je trouve ça vraiment dommage : je leur conseille toujours de réaliser leur rêves tant qu’ils le peuvent. En plus je suis persuadée qu’on a le droit de se tromper et de revenir en arrière : si vous avez le courage de tout quitter pour vivre votre aventure, je suis sûre que vous aurez aussi la force en vous pour rebondir.

 

Tu étais ingénieur, aujourd'hui tu es "nomade digitale". Qu'est-ce que ça veut dire exactement? Quelles sont tes activités et une journée type? 

Ce qui est bien avec mon métier, c’est qu’il n’y a pas vraiment de journée type !

Globalement, je travaille avec la Chine de très bon matin pour ma marque textile. Ensuite, je pars faire du sport. L’après-midi est plutôt consacrée à la rédaction d’articles pour des magazines, à mon site web, à l’organisation de mes prochains trips, à la retouche photo, à la recherche de partenariats...

Et enfin la nuit, je monte les vidéos ! Ca marche toujours mieux la nuit :)


 

Quels sont tes objectifs pros et persos pour les 2/3 prochaines années? Comment et où t'imagines-tu? 

Je ne me projette pas vraiment ! Je détestais déjà cette question dans les entretiens d’embauches  (ndlr : haha désolé). 
Je suis vraiment heureuse et épanouie dans ma vie. J’ai plein d’idées, plein de projets en tête, mais c’est encore trop tôt pour en parler !

 

Tu es super sportive, et tu aimes l'aventure. D'où te viennes ces passions? 

Le sport prend une place essentielle dans ma vie, et depuis toujours : gamine, je faisais énormément de gym et de judo.
Je me suis mise récemment au crossfit : pour moi, ce sport est essentiel pour éviter les blessures : ça m’apporte une bonne condition physique et des résultats rapides.

Mais j’ai aussi besoin de passer du temps dehors ! J’aime explorer, voir de nouveaux paysages, découvrir des sentiers, sentir le soleil sur ma peau… c’est pourquoi je pratique aussi du Trail et du VTT. D’ailleurs je m’occupe d’une communauté féminine de Trail sur Facebook, Trail Entre Elles, alors c’est important pour moi de rester performante dans ce domaine pour pouvoir suivre les filles !

Quand je voyage, je fais du kitesurf comme une acharnée ! C’est très prenant et c’est un sport où on progresse très vite ! J’adore ce sport,  et j’ai tendance à vouloir apprendre toujours plus de nouvelles figures ! Je voyage d’ailleurs toujours avec un bouquin qui me donne des idées de mooves à travailler !



As-tu une hygiène de vie particulière? 

Rien du tout :D J’adore manger !

 

Tu as énormément voyagé. Tu nous parles de ton TOP 3? :)

J’adore l’Ile Maurice pour le Kitesurf ! On y trouve un beau lagon turquoise pour s’entrainer au freestyle, mais aussi des vagues énormes pour chercher un peu ses limites ! Là-bas, pas le droit à l’erreur ! Vous avez parfois une colline de 5m d’eau derrière vous !

J’ai aussi mon petit coin de paradis en Western Australia : ca s’appelle Sandy Bay, c’est dans le Cape Range National parc, est c’est incroyablement beau. Eau turquoise, tortues de partout, super spot de flat. La nuit, on entend les kangourous sauter autour de la tente…

Sinon, un peu plus atypique, j’ai eu un gros coup de cœur pour la Namibie : ce n’est pas vraiment une destination kite, même si les vagues sauvages de la Skeleton Coast valent le détour.

Mais c’est surtout le paradis du vidéaste : les paysages sont incroyables et très variés : des canyons, des dunes immenses, des côtes désertiques… Et puis ca reste très sauvage, préservé du tourisme de masse. Il a des animaux de partout, on se retrouve nez à nez avec des girafes, des éléphants… 

 

Quelle est ta pratique du kite? Qu'est ce qui selon toi rend une session magique et quelles sont les conditions idéales? 

J’adore progresser… et faire progresser l’autre ! Je navigue souvent avec Cyril, et ensemble on s’amuse à se tirer la bourre sur des nouveaux mooves ! Déjà, c’est super rassurant de savoir qu’il y a toujours quelqu’un qui me surveille, et en plus, ça permet de se corriger et ça crée une belle émulation !

Du coup je dirai que mes meilleures sessions dépendent des gens qui m’entourent : je me réjouis vraiment du bonheur des autres ! Quand quelqu’un arrive à passer une nouvelle figure grâce à mes conseils, je suis juste la plus heureuse du monde ! 

 


 

Quels sont tes indispensables en trip kite?

J’adore les sticks colorés de la marque Eq Love. Ils sont écoresponsables et rajoutent du fun à mes photos ! http://www.eq-love.com/fr/20-sticks-solairesbob

Aussi je ne sors jamais sans mes lunettes Bomber : avec ma pratique du kite, c’est super important de préserver mes yeux. Et puis comme elles flottent, je peux envoyer du lourd avec sans risquer de les perdre ! (http://bombereyewear.net/) : 

 

Quelles sont tes prochaines destinations? une destination de rêve? 


J’ai un rêve de gosse, c’est Tahiti. 

J’aimerai bien aussi retourner au Japon : j’avais fait un spot là-bas qui s’appelait Ishigaki. Quand il n’y avait plus de vent, je prenais mon masque : juste sous le spot de kite, il y avait une « cleaning station » de raies Manta. Ces géants des mers étaient toujours la, et je pouvais passer des heures à les regarder tourner.

Mais pour l’instant, je m’envole pour le Bresil  dans 2 semaines : au programme, un roadtrip de Pontal Do Maceio à Atins !

Un grand merci Isa pour toutes ces infos, ta joie de vivre et tes projets :) On espère te voir très bientôt aux Antilles!!! :p Prenez-en de la graine amis kiters, parfois il faut oser pour s'épanouir. 

Pour la suivre : https://www.facebook.com/IsabelleFabreVoyage/




 

 

 

  • Laissez un commentaire

    Rafraîchir

    Code de sécurité
    Enregistrer

Zoom sur

Séjour Kite Martinique
0 Avis

Spots à proximité

Le Vauclin - Sejour Kite Martinique

Partagez vos
coups de coeur

Vous revenez d’un trip de kite ? Vous avez des bons plans ? Des destinations de rêve , des coups de cœur hébergements ou conseils avisés ?

Pour laisser vos avis, c’est par ici